éducation

À l’étranger, la communauté française se retrouve autour de deux centres de gravité : l’éducation et la culture. L’école où vont leurs enfants est, en effet, un lieu de rencontre privilégié des Français expatriés. Je m’intéresse ainsi à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, au programme FLAM et à la Mission laïque française. De même, les Français de l’étranger se retrouvent autour des différentes actions culturelles organisées par les instituts, les centres culturels français et les services de coopération et d’action culturelle.

Vous trouverez ici mon activité sur ces sujets.

Laurent Fabius a signé le 30 janvier une convention de partenariat avec la directrice de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et les directeurs de sept instituts d’études politiques. Cet accord prévoit l’ouverture dès cette année de 4 centres de concours délocalisés dans les lycées français relevant de l’AEFE de Casablanca, Bangkok, Bogota et Shanghaï. L’ouverture en 2015 de plusieurs centres de concours supplémentaires à l’étranger est envisagée.

L’Institut français de Berlin ne quittera finalement pas le Kurfürstendamm. Telle est la décision que le ministre des affaires étrangères, Laurent FABIUS, a prise le 28 janvier, après avoir évalué le coût d’une éventuelle installation de cet établissement culturel - créé en 1950 - dans les locaux de l’ambassade.

Saisi à plusieurs reprises, comme mes collègues, sur le projet de déconventionnement du Lycée Franco-Mexicain de Mexico, j’ai envoyé le 27 janvier 2014, avec mes collègues Jean-Yves LECONTE et Claudine LEPAGE, la lettre ci-dessous à Mme Hélène FARNAUD-DEFROMONT, directrice de l’Agence pour l'enseignement français à l’étranger.

Afin de démocratiser l’accès au volontariat international en entreprise (80% des VIE ont un bac+5), le Gouvernement, sous la houlette de la ministre du commerce extérieur, a ouvert ce dispositif aux diplômés de l’enseignement supérieur professionnel.