Contactez-moi

Sénateur Richard Yung

Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard,
75291 PARIS Cedex 06

Tél: +33 1 42 34 34 07
Fax: + 33 1 40 51 06 15

r.yung@senat.fr

 

mentions légales

PDFImprimerEnvoyer

Mes vœux pour 2016

(Voir la vidéo en fin des vœux)

Madame, monsieur, cher(e) ami(e),

Nous voici à l’aube de 2016. Nous avons tous vécu les drames de 2015 avec douleur et colère.

Les Français ont réagi courageusement, montrant leur volonté de faire vivre leurs valeurs démocratiques et républicaines ainsi que leur mode de vie. Ils ont aussi souhaité davantage d’union nationale.

Pourtant, lors du vote des régionales, un électeur sur trois a donné sa voix au Front national, parti qui prospère sur le chômage, les difficultés, la peur. Même si ceux qui ont voté FN ne partagent pas nécessairement ses thèses xénophobes et isolationnistes, ce vote traduit une méfiance envers les politiques et la politique. Ceci nous oblige à changer notre façon de voir l’avenir et de faire de la politique. Les élus parlementaires et exécutifs locaux devront limiter leurs mandats à deux dans le temps, partir lorsqu’ils sont battus, dans la mesure du possible, avoir eu une activité professionnelle en entreprise ou dans la société civile.

Les Français établis hors de France sont chaque année plus nombreux, en particulier dans l’Union européenne. Ils veulent y vivre, y travailler, souvent y fonder une famille. Voilà qui contribue à la richesse et au rayonnement de la France. Elle continue à être le pays qui fait le plus pour ses citoyens expatriés : écoles, bourses, consulats, protection sociale,… même si les moyens budgétaires sont plus limités que par le passé. Nous devons aussi prendre notre part dans l’austérité budgétaire, comme nos concitoyens de France métropolitaine. La fiscalité des Français hors de France a été améliorée pour 2016.

Reprenons confiance en nous, dans les forces et capacité d’innovation de notre pays qui sont grandes. La COP 21 a montré que notre pays pouvait jouer un rôle important au niveau international. Également, l’Afrique attend de la France qu’elle participe à son développement.

Notre avenir est dans l'union européenne. Le sauvetage de la Grèce et la sortie de la crise l'ont montré. Avec l’euro, nous devons consolider l’union économique et sociale  : plus d’Europe, voilà la voie de l’avenir, avec les pays qui veulent aller de l’avant .


Vœux 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir