M. Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger, a annoncé aujourd’hui à l’Assemblée des Français de l’étranger la décision du gouvernement de ne pas recourir au vote électronique pour les élections législatives de juin 2017 pour les électeurs inscrits dans les onze circonscriptions électorales à l’étranger.

Cette décision a été prise sur la base des recommandations des experts de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes informatiques) et en tenant compte du niveau de menace extrêmement élevé de cyberattaques qui pourrait affecter le déroulement du vote électronique. En raison de ce contexte, il a été jugé préférable de ne prendre aucun risque de nature à compromettre le scrutin législatif pour les Français de l’étranger.

Matthias Fekl a annoncé que l’exercice du droit de vote des Français établis hors de France pour les législatives se déroulera dans des conditions identiques à celles de l’élection présidentielle, avec les mêmes lieux de vote ouverts. Par ailleurs, les votes par correspondance et par procuration seront facilités et encouragés, d’une part en prolongeant la possibilité de s’inscrire pour le vote par correspondance jusqu’au 31 mars et en multipliant les tournées consulaires permettant aux électeurs de formuler une demande de procuration. (Matthias Fekl a précisé le 10 mars que l’inscription pour le vote par correspondance serait prolongée jusqu’au 14 avril)

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Ajouter un Commentaire