Contactez-moi

Sénateur Richard Yung

Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard,
75291 PARIS Cedex 06

Tél: +33 1 42 34 34 07
Fax: + 33 1 40 51 06 15

r.yung@senat.fr

 

mentions légales

PDFImprimerEnvoyer

Valérie Khan, Acid Survivors Foundation

Française de l’étranger vivant au Pakistan depuis quinze ans, Valérie Khan œuvre à la défense des droits des femmes et des enfants. Elle travaille pour l’ONG Acting for life qui agit pour la protection de l’enfance, et est présidente d’Acid Survivors Foundation, une ONG de défense des survivant(e)s d’attaques à l’acide au Pakistan.

Valérie KhanMariée, mère de 4 enfants âgés de 4 à 13 ans, elle partage ses journées entre son poste de directrice de programme de formation pour la protection de l'enfance avec les ONG locales partenaires, les représentants des forces de l'ordre et du gouvernement pakistanais, les parlementaires, les sénateurs, les médecins, les activistes locaux et les avocats, les agences internationales telles que les UN, et ses responsabilités de présidente d’Acid Survivors Foundation et de vice-présidente de FdM-ADFE pak.

Elle coordonne donc des équipes diverses et interculturelles. Elle voyage sur le terrain pour délivrer les formations, les évaluer, fournir et discuter les outils, participer à des séminaires, des ateliers, rencontrer les communautés dans des régions du Pakistan parfois éloignées et considérées comme dangereuses. Elle aide les franco-pakistanais ou français en difficulté et est en liaison avec l'ambassade de France.

Vie professionnelle intense, mais vie sociale et familiale aussi, le Pakistan est aussi le Pays des vastes cercles sociaux et familiaux ou les interactions diverses se multiplient, après la journée de travail, elle rentre pour les devoirs des enfants, le diner de ces derniers – moment familial essentiel – et le coucher avec la séance câlins/lecture.

Diners et cocktails font partie du programme, mais les Khan gardent les pieds sur terre et se ressourcent le dimanche en famille en se baladant dans les montagnes pre-hymalayennes des Margalla ou en en se réfugiant dans leur maison familiale à Swabi, un des fiefs pachtouns de la tribu des Yusufzai. Environnement tribal, authentique, bonne chère, riche poésie, musique éclectique, on passe du Rehbab à Hôtel California à la guitare puis à Beethoven au piano, ambiance presque anachronique, mais 70% de taux d'alphabétisation et une majorité de filles scolarisées.

Un dépaysement fort et paradoxal, derrière de hauts murs et de fortes traditions, Valérie articule ce voyage entre l'ouest et l'est depuis 15 ans avec une famille « globale », des vacances dans la maison familiale en France, des gens passionnés et passionnants, des amis fidèles, aimés et aimants.

Photo, Alfredo Altamirano © Flammarion

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir