parapluie

Les Français de l’étranger ont eux aussi droit à une protection sociale. Elle se matérialise par le comité d’entraide aux français rapatriés, le dispositif d’aide sociale aux Français de l’étranger, la caisse des français de l’étranger, et le centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale. Je suis étroitement en relation avec ces différents organismes.

Vous trouverez ici mon activité dans le domaine de la protection sociale des Français de l’étranger.

Le 25 juillet, à l’occasion de la nouvelle lecture du projet de loi pour un État au service d’une société de confiance, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’action et des comptes publics, Olivier DUSSOPT, a informé le Sénat que la mutualisation de la gestion des certificats d’existence que les retraités établis hors de France doivent fournir chaque année à leurs caisses de retraite françaises sera effective à la mi-mai 2019. C’est une excellente nouvelle.

Depuis le 16 avril, la Caisse des Français de l’étranger (CFE) expérimente la prise en charge des frais d’hospitalisation en tiers-payant dans les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), à l’exception de Singapour.

Préoccupé par les dysfonctionnements des services de la direction des assurés de l'étranger de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV), j'ai déposé une question écrite, dont vous trouverez le texte ci-dessous. Elle a été publiée au Journal Officiel le 19 avril.