J’ai regroupé, ici, mes articles de blog concernant les Français de l’étranger.

Continuant dans la foulée des réunions de reprise, la convention fédérale des sections PS à l’étranger se réunit rue de Solférino. Nous avons le plaisir d’entendre chacun des candidats à la primaire, aujourd’hui François Hollande, toujours fin, incisif et au fait des dossiers. J’ai fait le choix personnel de soutenir Martine Aubry pour son expérience de ministre des affaires sociales et de maire et pour sa personnalité forte qui je crois requise à ce niveau de l’État.

L’annonce hier soir par le procureur Cyrus Vance et le juge Michael Obus de l’abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn curieusement ne me remplit guère de joie. Au contraire, elle me laisse un goût d’amertume très fort, même si bien sûr, je me réjouis pour la délivrance que cela doit représenter pour lui et pour les siens.

Décidément, l’idée de taxer les Français établis hors de France fait florès. Après la proposition de M. Jérôme Cahuzac, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, socialiste, de taxer les revenus des Français établis hors de France supérieurs à 200 000 €, M. Jean Arthuis, président de la commission des finances du Sénat (UDF presque maintenu) avait repris l’idée. D’autres propositions ont été faites par l’ineffable Jacques Myard (droite extrême), Dominique Strauss-Khan, Dominique Villepin, François Hollande.

Les mauvaises nouvelles pleuvent sur la Grande Île. Il y a quelques mois, nous apprenions le projet de suppression des trois consulats de province : Majunga, Tamatave, Diégo. Le MAE, comme d’habitude, se cache derrière différents faux-fuyants : des études, des hypothèses à vérifier, des semi-mensonges.

TAGS: