Mains unies

Mon champs d’action ne se limite pas à celui de la commission des lois et de la commission des affaires européennes. J’interviens régulièrement sur la protection sociale des Français de l’étranger, et notamment sur la caisse des Français de l’étranger.

Par ailleurs, vivre à l’étranger permet d’avoir un autre regard sur la société et sur la façon dont la loi aborde les questions sociales. Je suis ainsi, au sein du Sénat, le défenseur des  droits des homosexuels expatriés, pour rappeler que leurs droits doivent aussi progresser en France et suivre le modèle de certains de nos pays voisins. Je m’intéresse également aux questions liées à la prostitution.

Vous trouverez ici mes interventions sur les questions sociales.

Le 3 mars, le projet de loi instituant un système universel de retraite a été adopté, en première lecture, par l’Assemblée nationale, à la suite du rejet des deux motions de censure déposées par l’opposition.

Le Sénat a le pouvoir de corriger les décisions maladroites de l’Assemblée nationale. Hier, la proposition de loi portant à 15 jours le congé pour le deuil d’un enfant de moins de 25 ans a été votée en première lecture à l’unanimité et avec le soutien appuyé du gouvernement.

Hier, le Sénat a adopté in extremis le projet de loi de bioéthique. Avec 153 voix pour, 143 contre, le vote solennel sur l’ensemble du texte s’est joué à 10 voix près. La loi bioéthique retournera prochainement à l’Assemblée nationale pour une deuxième lecture. Sans aucune surprise, les Républicains ont voté majoritairement contre. Il est à déplorer que le texte originel a largement été modifié par la droite sénatoriale.