parapluie

Les Français de l’étranger ont eux aussi droit à une protection sociale. Elle se matérialise par le comité d’entraide aux français rapatriés, le dispositif d’aide sociale aux Français de l’étranger, la caisse des français de l’étranger, et le centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale. Je suis étroitement en relation avec ces différents organismes.

Vous trouverez ici mon activité dans le domaine de la protection sociale des Français de l’étranger.

Le 18 novembre dernier, j’avais adressé une lettre au ministre de l’économie, des finances et de la relance en vue d’attirer son attention sur l’impérieuse nécessité d’apporter un soutien aux entrepreneurs français à l’étranger (EFE).

Le 4 avril, le Gouvernement a publié un décret relatif à la mutualisation du contrôle de la preuve de l’existence des bénéficiaires d’une pension de retraite résidant à l’étranger.

La commission consultative du STAFE - composée de trois conseillers à l’AFE et de fonctionnaires du Quai d’Orsay – s’est réunie en visioconférence le 5 mars dernier. Cette année, le dispositif a été « ciblé sur les projets qui concernent les Français établis hors de France » (les dossiers relatifs à des projets exclusivement culturels ont été rejetés).