Hier soir, 23 juin, le Sénat a entendu une communication du Premier ministre sur la loi de programmation militaire. Elle prévoit l’évolution des crédits de toute nature jusqu’en 2025. Jamais un tel effort n’a été fait avec 295 milliards d’euros de 2019 à 2025, avec des équipements modernisés (rafales, frégates, nouveau porte avion, blindés) et un effort particulier pour les équipements et conditions de vie des soldats.

Vous êtes citoyen européen et résidez au Royaume-Uni ou, à l’inverse, citoyen britannique qui résidez en France ? Vous avez jusqu’au 30 juin pour faire votre demande de résidence afin de conserver le droit de vivre et de travailler dans votre pays d’accueil.

Pour LaREM, 10% nationalement, c’est peu. Curieusement, ce résultat médiocre cohabite avec une cote élevée pour le Président de la République. Preuve que les élections régionales et départementales ne sont pas les présidentielles. Pour autant, cela démontre qu’il faut de longues années pour enraciner un parti en profondeur dans le terroir français (voir l’histoire du Parti socialiste ou celle des écologistes qui ont tant de mal à percer) et que cela passe par une longue formation des candidats, une expérience de terrain et d’engagement dans l’associatif.

Ce samedi 12 juin ont eu lieu les premières élections législatives depuis la chute du président Abdelaziz Bouteflika en avril 2019, sur fond de corruption et d’intensification de la répression du mouvement populaire « Hirak ». Le Front de Libération Nationale (FLN), parti historique ayant accompagné le processus d’indépendance, a obtenu le plus de sièges.

Cela faisait 17 ans - le début de mon mandat ! - que les États-Unis et l’Union européenne se disputaient devant l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur des « aides publiques illégales » versées à leurs avionneurs respectifs, Boeing et Airbus. Hier, les dirigeants européens et américains y ont mis fin (provisoirement…).