Coup dur pour la relance européenne. Alors que le Bundestag et le Bundesrat avaient ratifié la semaine dernière le plan de relance européen, qui permet de débloquer 750 Milliards d’euros à injecter dans les économies des États membres, le tribunal fédéral allemand a suspendu provisoirement la ratification de la décision "dite ressources propres" du Conseil européen par l’Allemagne vendredi. Il ne manquait pourtant plus que les paraphes du Président fédéral, Frank-Walter Steinmeier…

On n’avait pas vu ça depuis Tien An Men. Les tensions entre la Chine et l’Union européenne sont à leur paroxysme cette semaine, après plusieurs actions erratiques de la part de celle qu’on appelait autrefois ‘L’Empire du Milieu’, à la fois envers les européens, mais aussi, plus particulièrement, envers la France, où la liberté des élus et des universitaires a été remise en question.

Emmanuel Macron l’avait promise en 2017 : une assurance-chômage de conséquence pour les travailleurs indépendants. Ils sont plus de 3 millions en France, d’une grande hétérogénéité sociale puisqu’ils vont du médecin à l’artisan en passant par le livreur Uber Eats au statut de micro entrepreneur. Ils doivent, s’ils se lancent, sentir que l’État est derrière eux. Comment, sinon, encourager l’entrepreneuriat ?

Dimanche dernier, le Conseil d’Administration de Danone a acté le départ d’Emmanuel Faber, PDG du groupe depuis 2017. Les fonds activistes Bluebell Capital (anglais) et Artisan Partners (américain) faisaient campagne pour son départ depuis quelque temps, arguant la performance de Danone a décliné par rapport à ses concurrents, Unilever et Nestlé, sous sa direction.

C’est un score historiquement bas que la CDU, le parti de la chancelière Angela Merkel, a enregistré dimanche à l’issue d’élections régionales dans deux Länder comptant parmi les plus riches et peuplés du pays, le Bade-Würtemberg (une économie comparable à la Pologne) et la Rhénanie-Palatinat (une économie comparable à la Hongrie). Oiseau de mauvais augure ?

À l’occasion de cette journée internationale des droits des femmes, je voulais mettre en lumière les parcours courageux des femmes diplomates, qui ont œuvré et œuvrent pour la France et les Français à l’étranger, et qui ont souvent eu un parcours plus compliqué que celui de leurs comparses masculins, dans un ministère où le plafond de verre est réputé très solide.

Les garde-fous budgétaires adoptés en 1997 par la zone euro seraient-ils en train de se déliter petit à petit ? La Commission européenne s’est hier prononcée en faveur du maintien de la suspension du Pacte de stabilité et de croissance en 2022, gelé depuis mars 2020 pour permettre aux pays européens de faire face aux retombées de la crise sanitaire.