Il n’a échappé à personne qu’aucune femme n’a été nommée au Conseil constitutionnel. Sachant qu’une femme, Dominique Schnapper, le quitte, le ratio femme-homme va être de une pour dix ! Un fois encore, la parité est traitée comme un problème annexe, dans un second temps. Si on peut faire d’une pierre deux coups on nomme une femme, sinon on garde un homme qui sera considéré comme une valeur sûre.

La campagne régionale en Île-de-France prend mauvaise allure avec les attaques mensongères, racistes et ad hominem contre le candidat tête de liste du PS dans le Val-d’Oise – Ali Soumaré – même si aujourd’hui ces attaques fomentées par l’UMP lui reviennent brutalement comme un boomerang et accélèrent sa perte d’influence. Cela entraine le cortège habituel de règlements de comptes internes.

Trois pays africains en crise politique, trois pays qui me sont proches car j’y ai vécu à un moment ou un autre.

La Côte d’Ivoire avec la suspension du processus de préparation des élections présidentielles par Laurent Gbagbo. Jusqu’à là, il n’y avait eu que 5 reports (!), mais le processus continuait cahin-caha.
Ce putsch politique se terminera mal.

À l’âge où la citoyenneté se construit, comment peut-on vouloir entrer dans une société policière qui fait de plus en plus peser une présomption de culpabilité sur les jeunes ? Comment le gouvernement peut-il expliquer une telle privation de liberté pour un fait si mineur ? La jeune fille s’était simplement interposée dans une bagarre de collégiens …

La preuve de la nationalité devient – et c’est heureux – une question d’actualité.
Quelques personnalités connues ont fait état de leurs difficultés : Bertrand Delanoë, Anne Sinclair, … nés en Tunisie ou au Maroc. Bien sûr eux finiront par réussir, mais pensons aux milliers de citoyens ordinaires qui ont le malheur d’être nés à l’étranger et/ou d’avoir un nom à consonance étrangère.

Les chœurs grecs s’élèvent pour défendre Georges Frêche (quoiqu’il soit agrégé de droit romain et qu’il n’ait guère besoin d’être défendu). Extraits du florilège : « ses derniers propos ne sont pas anodins ; il a le verbe haut comme un bon gars du midi ; il n’y a pas plus favorable à Israël que lui ; il a beaucoup fait pour la bonne ville de Montpellier ; c’est un règlement de compte entre Fabius et Royal ; traiter les harkis de sous-hommes, ce n’est pas méchant », et j’en passe !

Hier soir, 2 février, France 2 diffusait un documentaire sur les secrets de famille (Prise directe avec Béatrice Schoenberg) dans lequel Aude parle de sa découverte fortuite qu’elle était une enfant adoptée et de sa longue quête sur l’engagement de ses parents (l’Amiral Trolley de Prévaux et Lotka), ainsi que sur leur mort tragique fusillés pour les hommes de Klaus Barbie à Lyon. Beaucoup d’émotion.

Dans le cadre du groupe d’amitié France-Madagascar du Sénat, nous avons reçu hier soir Andry Rajoelina, Président de la Haute Autorité de Transition (en fait celui qui a le pouvoir).
Il est soumis à rude épreuve par l’Union africaine et la SADC pour une fois très à cheval sur les principes démocratiques.