culture J’ai regroupé, ici, mes articles de blog concernant la culture. Vous trouverez ainsi mes critiques littéraires, cinématographiques mais aussi mes critiques d’expositions, de théâtre…

Oui, « il est dur d’avoir 20 ans en 2020 ». Et encore plus en 2021 quand rien n’a changé : bars et cafés fermés, musées et discothèques aussi… Mais c’est sans compter les universités, lieu de vie principal des étudiants durant la journée, qui ont elles aussi fermé leurs portes depuis maintenant presque un an. Alors que des cris de détresse émanaient de communautés étudiantes partout en France dans les dernières semaines, le Président de la République a hier annoncé des mesures pour remédier au mal-être de la génération Z.

Trois mois après l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, la réforme de l’Islam de France voulue par le président de la République semble enfin aboutir. Hier, lundi 18 janvier, les représentants du Conseil français du culte musulman (CFCM) ont été reçus par Emmanuel Macron et Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur.

Emmanuel Macron avance sur un dossier très délicat qui est celui de la structuration de l’islam en France. La question n’est pas nouvelle : depuis une bonne dizaine d’années les différents gouvernements s’y sont essayé mais sans succès. Il y a plusieurs raisons à cela :

Rentrant du Sénat en Touraine en voiture, j’écoute une bonne demi-douzaine de radios. Ce qu’on entend est effrayant : des critiques contre le gouvernement que ce soit dans son action contre le terrorisme, contre la Covid, sur la vaccination anti Covid, sur la fiscalité, sur les plans d’urbanisme, sur la politique agricole, sur la culture, sans oublier le confinement, soit qu’il faille garder les élèves à la maison, soit au contraire qu’il soit essentiel de les envoyer à l’école, la fermeture des commerces et lieux recevant du public, ...

Ces dernières semaines, les États-Unis sont le spectacle d’un nettoyage urbain peu commun. La mort de George Floyd, tué par un policier américain, a réveillé les fantômes d’un passé raciste, colonialiste et impérialiste. Donald Trump, loin de vouloir calmer la situation, enchaîne les provocations.