9 décembre 2023

Kurdes : que fait la France ?

    Après l’assassinat de trois Kurdes rue d’Enghien, j’ai des doutes. Le meurtrier présumé avoue qu’il a une haine pathologique des “immigrés”. Autrement dit, c’est un raciste. L’an dernier il avait attaqué au sabre un camp de réfugiés à Paris, blessant plusieurs personnes et , oh surprise, ce sont ceux-ci qui ont été placés en garde à vue. Notre justice emprunte parfois des chemins surprenants.

Après son arrestation l’assassin a été remis à la psychiatrie pendant le week-end puis remis en examen. Il est curieux que cet individu, qui effectivement n’a pas l’air d’appartenir à une mouvance d’extrême-droite, ait pu passer un an en détention sans que l’on détecte ses penchants criminels, et ait été remis en liberté. On voit les conséquences !

 En même temps l’enquête sur l’assassinat de trois dirigeants d’organisations kurdes tués il y a 10 ans n’a pas avancé. Tout cela laisse penser que les autorités françaises ne sont pas très pressées de faire la lumière sur ces affaires.

Je n’ose pas dire que cela sent une certaine complicité avec le régime d’Erdogan mais tout de même !  Les militants du PKK ont été ceux qui sont venus à bout des djihadistes dans le nord-est de la Syrie : nous leur en sommes redevables ! La France doit les protéger sur le sol français même si nous ne partageons pas toutes leurs idées. Leur pays est divisé entre la Syrie, l’Irak, la Turquie et l’Iran qui se font tous la guerre d’une manière ou d’une autre, et en profitent pour persécuter les Kurdes.

Aidons-les à retrouver leur unité et à former un véritable Etat.

©CC BY-SA 4.0 jielbeaumadier

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *