29 mai 2024

Mourir pour Taïwan ?

    Clairement ce n’est pas l’intention d’Emmanuel Macron. Il a raison de penser et de dire que l’Europe doit se garder d’être suiviste des Etats-Unis, mettant ses pas dans ceux du général de Gaulle. Est-ce pourtant vrai au sujet de Taïwan ? C’est moins sûr, car les menaces répétées militaires, politiques de Pékin visent surtout “ à se faire les dents”. De ce point de vue, Pékin est un “tigre de papier” selon l’expression de Mao Tse Tong.

La menace chinoise couvre aussi la mer de Chine du sud qui deviendrait une sorte de lac intérieur chinois, les Philippines, l’Australie. La Chine se voit non seulement comme puissance régionale mais succéderait sur le plan mondial aux Etats-Unis. C’est le sens de son alliance proclamée avec la Russie impérialiste mais faible.

Il est tentant de penser que l’Europe joue le troisième “pôle” dans la région, entre Pékin et Washington, mais ce n’est pas aujourd’hui la réalité. Je le regrette mais nous avons encore de grands progrès à faire pour être une puissance mondiale sur le plan politique et militaire.

D’ailleurs, je m’inquiète quand je vois que les propos d’E. Macron sont applaudis, à Pékin bien sûr, mais aussi par Viktor Orban et pire encore,  par le RN et LFI en France. C’est plus que louche !

Portrait officiel de Mme Tsai Ing-wen, Présidente de Taïwan / © Bureau de la présidence via Wikimedia commons

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *