20 juin 2024

Un Chinois qui parle vrai !

L’ambassadeur chinois à Paris, Lu Shaye, est un joyeux drille tout en étant un adepte de la diplomatie brutale. Ainsi il avait accusé les soignants des Ehpad d’avoir fui lors de l’épidémie du Covid et d ‘avoir abandonné leurs pensionnaires. Il a aussi à plusieurs reprises présenté la Chine comme la patrie des droits de l’homme (on ne rit pas) et n’hésite pas à couvrir d’injures (hyène folle) tous ceux qui ne partagent pas ses vues, ce qui rappelle étrangement la rhétorique communiste des années 1930 à Moscou (vipère lubrique). Sa dernière saillie est que les pays de l’ex URSS n’ont pas de statut effectif en droit international. Ce qu’il veut dire par là, c’est que l’Ukraine n’existe pas en tant que telle, et que la Russie a bien raison d’annexer telle ou telle partie comme la Crimée, le Donbass ou le Donetz. On peut se poser la question de savoir pourquoi la Russie se limite à ces provinces et laisse le reste.  De même la Russie pourrait reprendre des provinces dans tous les pays de l’ex URSS comme les pays baltes, le Kazakhstan.

Voilà, c’est dit. Lu Shaye parle pour Poutine dont l’ambition est de recréer une Russie impériale dans les frontières de 1989, même s’il faut rafraîchir sa mémoire en lui rappelant que la Chine n’a reconnu aucune des annexions impérialistes récentes de la Russie en Ukraine. La Chine se propose comme médiateur entre la Russie et l’Ukraine mais c’est clairement un masque. Elle déclare : “ le danger c’est la politique expansionniste de l’OTAN “ et souhaite le soutien d’une Russie affaiblie pour accéder au rôle de première puissance mondiale. Pour la Chine, il y aussi la volonté de garder le Tibet envahi en 1951, d’intégrer Taïwan et de se réserver la possibilité d’annexer certaines régions frontalières avec l’Inde ainsi que plusieurs îles de la Mer du Sud.

Voilà pourquoi le grand Frère sournois avance masqué, cache son appétit impérialiste et fait dire de pareils discours à son prophète Lu Shaye. Ne nous y trompons pas : tout cela est parfaitement orchestré. Comme toutes les dictatures, elle va ensuite démentir ces propos et souffler le chaud et le froid.

Restons fermes dans notre soutien à l’Ukraine et dans notre dénonciation de la duplicité de Pékin.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *