2 mars 2024

Hanouka… ou pas ?

Grosse polémique autour de l’allumage de la première lumière de Hanouka, fête juive marquant le début de l’année religieuse.

C’est une spécialité française de s’enflammer pour la moindre question. Ce qui est reproché à Emmanuel Macron, c’est que ce soit passé au palais de l’Elysée: viol de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat et donc de la laïcité .

Je n’y vois pas cela. Il est le Président de tous les Français quelles que soient leur religion. De plus qu’il s’agissait d’une bougie en provenance d’Auschwitz et dans cette période de montée de l’anti sémitisme en France (et ailleurs), le Président voulait montrer sa réprobation de l’antisémitisme et son respect de toutes les croyances. Il fait de même en assistant à la messe pontificale à Marseille lors de la venue du Pape et en participant à la rupture du jeûne du ramadan.

La laïcité ce n’est pas l’hostilité à l’égard des religions, c’est tout le contraire. Chaque citoyen doit se sentir chez lui en France. Allumer une bougie symbolique au Palais de l’Elysée n’est pas une rupture de la séparation de l’Eglise et de l’Etat mais au contraire permettre à chaque Français, en l’occurrence de religion juive, de se sentir chez lui dans la République. Il en aurait été de même s’il avait ouvert une Bible de Luther en présence d’un pasteur ou un mantra avec un gourou sIkh.

Soyons tolérants et respectueux de toutes les croyances.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *