19 janvier 2022

Participation de Taïwan aux travaux des organisations internationales

Je salue l’adoption hier, lundi 29 novembre 2021, par l’Assemblée nationale d’une résolution pour la participation de Taïwan aux travaux de plusieurs organisations internationales. Voir le texte ci-dessous publié dans le Bulletin Quotidien.

Cela fait suite à la Résolution en faveur de davantage d’intégration pour Taïwan dans les organisations internationales qui avait été adoptée au Sénat le 6 mai 2021.

France / Taïwan / Assemblée nationale
L’Assemblée nationale a adopté hier une résolution pour la participation de Taïwan aux travaux de plusieurs organisations internationales, en premier lieu l’OMS, une position contraire à celle de la Chine. Ce texte transpartisan « en faveur de l’association de Taïwan aux travaux des organisations internationales et des forums de coopération multilatérale », a été rédigé le président du Groupe d’études à vocation internationale sur les questions liées à l’expansion de l’économie taïwanaise de l’Assemblée François de RUGY (LREM), signé par près de 200 députés, dont les présidents des groupes LREM Christophe CASTANER, LR Damien ABAD, MoDem Patrick MIGNOLA, PS Valérie RABAULT, Agir Olivier BECHT, UDI Jean-Christophe LAGARDE et Libertés et Territoires Bertrand PANCHER. Les groupes communiste et LFI s’en sont dissociés. Il a été adopté par 39 voix contre deux. Autre pierre dans le jardin de Pékin, la résolution souligne que « Taïwan a développé un système politique au pluralisme vivant et une vie démocratique vibrante, une extension des droits de l’Homme et une culture démocratique reposant sur des valeurs auxquelles sont attachés ses habitants ». Taïwan, au cœur d’une région en proie à de vives tensions géostratégiques, « a démontré de manière constante une attitude pacifique, constructive et coopérative à l’échelle mondiale », ajoute le texte. Le secrétaire d’État aux Affaires étrangères Jean-Baptiste LEMOYNE a pour sa part confirmé le soutien de Paris à la participation de Taïwan aux travaux de l’OMS et d’autres organismes si « leur statut le permet et que cela répond aux intérêts de la coopération internationale ».

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →