24 mai 2022

Taubira ou pas ?

 Pas de surprise avec la “victoire” de Christiane Taubira à la soi-disant “primaire populaire”. L’opération avait été montée de longue date pour lui permettre de revenir dans le jeu et pour affaiblir les candidats de gauche. Pourquoi avait-elle quitté le terrain politique depuis de longues années, avant de revenir in extremis, sans programme ni propositions précises ?

Il reste un champ de ruines à gauche, ce dont, même si je soutiens la réélection d’Emmanuel Macron, je ne me réjouis pas.

 Le PS porte des valeurs fortes dans lesquelles je me reconnais, et la chute d’Hidalgo est une injustice. Bien sûr les socialistes sont les premiers artisans de leur déconfiture commencée sous Hollande avec les députés qui votaient contre leur gouvernement socialiste.

 Elle n’était pas inéluctable comme le montre la social- démocratie allemande ou portugaise, mais personne n’a voulu ou pu incarner le redressement idéologique et organisationnel.  Les luttes internes à l’extrême-droite ne sont qu’une consolation médiocre.

 Il nous faut maintenant recréer une aile gauche au macronisme, porteuse des valeurs social-démocrates. C’est ce que nous nous efforçons de faire avec “Territoires de progrès ».

© Claude Truong-Ngoc / wikimedia Commons                 

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →