20 juin 2024

Avec qui se marier ? (quelles alliances ?)

        Je ne sais plus à quel saint me vouer ! J’ai été rocardien de 1968 à 1974 puis nous avons rejoint le PS car clairement il n’y avait pas d’autre voie. J’ai donc été socialiste de 1968 à 2006 (38 ans). Puis devant les luttes internes et la désignation de Benoît Hamon comme candidat, j’ai été séduit par Emmanuel Macron, par sa capacité à respecter les idées venues de différents horizons, son pragmatisme économique, son engagement très fort pour l’Europe. Je l’ai soutenu aux deux élections présidentielles et ne le regrette pas.

 Je continue pour l’essentiel à le soutenir, à commencer pour son action européenne et internationale. Pour être cohérent,  j’ai rejoint le groupe parlementaire Renaissance du Sénat  et même l’organisation politique du même nom.

 Mais je dois dire que la pagaille, le manque de réflexion, l’incohérence, et comme partout les luttes d’égo et pour les postes font que je ne m’y retrouve pas.

Je suis donc sans parti pour la première fois depuis 53 ans.

Et bien sûr je me pose la question de savoir quoi faire, y compris en vue de la prochaine élection présidentielle.

Je ne me reconnais pas dans les candidats putatifs venus de la droite tels que Darmanin, Le Maire, Philippe…. Je reste attaché aux valeurs de gauche comme le pacte social, la redistribution, l’acceptation de l’immigration, une écologie humaniste, le développement de l’Europe. Je continue à espérer une réunion autour du centre gauche que partagent de nombreux socialistes et écologistes.

 Qui peut incarner cela aujourd’hui ?

On me dit que Cazeneuve est prêt à se lancer. Nous verrons combien de socialistes il est en mesure d’entraîner. D’une union avec LR aujourd’hui, eux qui ne nous ont montré aucun signe de rapprochement, nous n’avons rien à attendre, et nous devons continuer de combattre sans relâche le Front national et la France Insoumise qui sont les deux faces d’un même mal.

Pour se marier, il faut être deux : j’attends la fiancée !

© CC BY-SA 2.0 fr

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *