23 avril 2024

franc CFA des colonies françaises ou ECO libre ?

L’usage du franc CFA  fait partie des “marronniers”  des relations entre les pays africains d’Afrique de l’Ouest (UEMOA -8 pays) et de l’Est (CEMAC – 6 pays). C’est toujours un bon thème pour dénoncer le colonialisme français devant les opinions  publiques surtout en ces temps de putschs militaires. Le ministre burkinabé Bassolma Bazie vient d’en remettre une couche devant l’Assemblée des Nations Unies.

 Pourtant le franc CFA a été réformé il y a peu et la gestion des réserves de change des pays africains transférées de la Banque de France aux deux banques centrales africaines. Je me souviens d’un déjeuner à Abidjan avec le Président Ouattara en 2005, à l’occasion duquel la mise en œuvre d’un marché commun ouest africain et la création d’une monnaie commune appelée l’ECO (personne ne savait à quoi correspondait cet acronyme) étaient données comme imminentes. 18 ans après, toujours rien.

 La parité fixe entre le franc FA et l’euro a plusieurs avantages : il n’y a pas d’inflation importée, les  importations et exportations  se font à un taux de change fixé, le marché européen est facilement accessible. Les pays qui sont sortis de la zone franc n’en ont guère profité : Guinée, Mali, Madagascar, Mauritanie, bien au contraire.

Voilà sans doute pourquoi 18 ans après, l’ECO est resté dans les dossiers.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *