29 mai 2024

Cameron, le retour

  Il est de retour après sept ans. L’ancien Premier ministre britannique qui avait appelé au référendum sur le Brexit revient au gouvernement de sa Gracieuse Majesté (on dit cela même quand c’est un roi) mais comme simple ministre des affaires étrangères. C’est le limogeage de Suella Braverman, ministre de l’Intérieur, qui s’était engagée dans les voies de l’extrême droite qui lui doit cela, remplacée par James Cleverly, qui lui était ministre des affaires étrangères (personne ne le connaissait).  Ce n’est pas en France que l’on verrait cela.

Il a mis son pays dans une situation que beaucoup regrettent maintenant, même si lui-même avait soutenu le non au Brexit.

Ce qui choque là, c’est qu’il sera maintenant responsable des relations avec l’Union Européenne avec tous les problèmes à résoudre : les droits de douane, la frontière avec l’Irlande, l’immigration, la défense….

Tout cela sent l’hallali pour les élections générales à venir bientôt et qui devraient voir le parti conservateur perdre la majorité aux Communes après 14 ans. Il devra aussi s’occuper du conflit Israël-Palestine, de la guerre en Ukraine, des relations avec les Etats-Unis et les pays du Commonwealth, et deviendra une sorte de Premier ministre bis.

Que Rishi Sunak se méfie !

© CC BY-SA 3.0

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *