15 juillet 2024

Loi immigration au Sénat : on n’est pas fiers !

      Le pire arrive toujours. Gérald Darmanin, ex LR et ministre de l’intérieur, l’a dit après l’adoption du texte sur l’immigration au Sénat : il est satisfait du nouveau texte durci que la majorité du Sénat a adopté. Selon le blabla habituel au Parlement : il est enrichi des amendements de la droite dure (Retailleau and Co) mais respecte “l’équilibre” entre fermeté et respect des libertés. Des mensonges !

Mais rien de nouveau puisque ce ne sera que la 29ème loi immigration votée depuis 30 ans, résultat notoire.

Je ne reprendrai pas tous les amendements adoptés mais citons les plus honteux :

  • juge unique pour le droit d’asile (au lieu de trois) et décentralisation de la Cour nationale du droit d’asile (c’est à dire son démantèlement) ;
  • placer les agents de l’OFPRA dans les préfectures. Ils seront ainsi à la main des préfets et il n’y aura plus de jurisprudence nationale. L’Office Français pour la Protection des Réfugiés et des Apatrides ne méritera plus son beau nom ;
  • suppression de l’octroi d’un titre de séjour pour les travailleurs sans papiers dans les secteurs en tension  (on n’a curieusement rien entendu du côté des patrons) ;
  • suppression de l’allocation de subsistance et du droit à l’hébergement ;
  • cerise sur le gâteau : suppression de l’Aide Médicale d’Etat qui permettait à  tout être humain d’être soigné en France. C‘est une vieille lune de la droite. Je me  souviens avoir bataillé contre Roger Karoutchi sur cette suppression qu’il présentait chaque année en loi de finances. Tous les responsables vous diront que cela coûtera beaucoup plus cher de soigner des personnes en maladie grave et avancée et que cela augmentera la saturation des hôpitaux.

Mais voilà, M.Darmanin voulait faire plaisir à l’aile droite de LR et au Rassemblement national  : il pense à sa stratégie pour la prochaine élection présidentielle.

Dieu (qui n’est pas très présent) merci, le texte sera discuté à l’Assemblée nationale mi-décembre et sauf à ce que le gouvernement utilise un 49.3, il sera profondément revu et dans le bon sens.

Je dois dire que ce n’était pas cela mon idée du Macronisme.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *