29 mai 2024

A la conquête de Westminster

Enfin ! Après 14 ans de domination des Tories, le parti travailliste a largement gagné les élections locales de jeudi dernier : + 536 sièges, + 400 pour les Lib Dem, alors que les Conservateurs en perdent 1056. Sadiq Khan est réélu maire du Grand Londres pour un troisième mandat avec 44% des suffrages, faisant mentir ce tocard de Trump qui l’avait qualifié de “loser total”. On sait qui est le vrai loser.

Une sacrée gifle pour Rishi Sunak. Cela confirme la défaite annoncée des Tories aux prochaines élections générales, qui auront nécessairement lieu cette année. Ils perdent de grandes villes du Nord comme Blackpool, Hartlepool, la région des Midlands, qui avaient voté pour le Brexit en 2016, et reculent dans leurs terres du sud. L’extrême-droite (le UK reform) progresse, de même que la ligne dure incarnée au sein du parti conservateur par Suella Braverman (ancienne ministre de l’intérieur). Après sa loi inacceptable sur le renvoi des migrants vers le Rwanda, le Premier ministre fera certainement d’autres concessions à sa droite. Les Tories ne se sont jamais remis des scandales de Boris Johnson, des promesses mensongères sur le Brexit, et de l’échec total de Liz Truss. 

Tout cependant n’est pas rose pour les Travaillistes : ils ont reculé dans les circonscriptions à forte présence musulmane, car les positions de Keir Starmer, leur leader pro Israël, n’y sont pas appréciées. Il y a aussi un gros travail d’explications à faire sur la mise en oeuvre du Brexit, et pour relever l’économie et le commerce extérieur en déclin important.

© CC BY-SA 3.0

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *