3 juillet 2022

A vos marques, prêts… (coach Macron)

  Quelle drôle d’idée de se lancer dans le décompte des médailles olympiques ! C’est pourtant ce qu’a fait le Président Macron en fixant comme objectif d’être dans “le top 5” c’est-à dire dans les cinq premiers pays par le nombre de médailles. Il a aussi souligné que le score des derniers jeux, à Tokyo, 33 médailles, était insuffisant.

 Je me permets, moi qui soutiens E.Macron et le soutiendrai aux élections de 2022, de faire les remarques suivantes :

Le Président ne devrait pas s’occuper de telles questions qui relèvent du gouvernement. Il y a un ministre des Sports (en fait deux puisque le sport est rattaché à l’éducation nationale). Il y une flopée d’organisations qui s’occupent du sport de haut niveau : pourquoi ne réussissent-elles pas ? Je pense que, comme c’est souvent le cas en France, nous alignons les usines à gaz qui se font concurrence, gaspillent l’argent public par de nombreuses redondances et ne font guère preuve d’efficacité.

Fixer un objectif de classement n’a pas grand sens, cela rappelle la planification soviétique. Beaucoup des pays qui ont un grand nombre de médailles (pas tous) mènent les politiques de dopage et de trucage et n’’impressionnent guère (Russie, Chine, Corée du Nord).

Le nombre de médailles n’est pas un critère si important. La taille et la population sont des éléments déterminants, la culture et les conditions de chaque pays aussi. On comprend bien que le saut à ski n’est pas une spécialité guinéenne.

Respectons les spécificités de chaque nation et ne faisons pas du sport la mesure de la grandeur et de la puissance de chacun. Suggérons à notre Président de ne pas se trouver dans la situation d’être désavoué à l’été 2024.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.