15 juillet 2024

un beau couple : Ségolène et Jean-Luc

Je serais François Hollande, je serais jaloux. Voilà que Ségolène se met en couple avec Jean-Luc Mélenchon. Bien sûr, je parle de couple politique. Ils ont bien mijoté leur affaire, ces deux-là. LFI craint le suffrage proportionnel des élections européennes, car le résultat risquerait de montrer qu’elle ne pèse pas lourd (5 à 7%). Du coup, tombe tout le discours qui vise à mettre LFI en tête de la NUPES, dictant les positions à prendre et demandant un lot de circonscriptions et de mairies à leur réserver. Aïe, être une petite formation jappant et mordant, mettant son chef devant tout le monde en permanence, clivant toutes les formations de gauche, n ’est pas très enthousiasmant.

 De son côté, Ségolène, Madone de la gauche, cherche désespérément, depuis qu’Emmanuel Macron l’a virée de son poste usurpé d’ambassadrice des pôles, un job à sa hauteur mais personne ne veut d’elle. Il faut dire qu’elle est insupportable d’arrogance et de bêtise, prête à piétiner quiconque se mettrait en travers de ses ambitions. J’ai fait beaucoup d’erreurs en politique (comme tout le monde) mais j’avais vu juste en m’opposant à elle, dès le départ, comme candidate à la présidentielle de 2017 :   tout de blanc vêtue, discours messianique et volonté de passer à tout prix !

Ce mariage de la carpe et du lapin ne tient pas et ne peut en aucun cas représenter la gauche écologiste et social-démocrate qui est la vraie gauche. Ils sont pour Poutine contre l’Ukraine, ils sont contre l’OTAN, contre l’Europe et l’Union Européenne, et ne disent que des âneries sur le plan économique. Ajoutons un soupçon de racisme et d’antisémitisme qui est confirmé par le recrutement de Ségolène comme “chroniqueuse” par le pitre Cyril Hanouna qui officie chez Bolloré.

Jean-Luc : “ elle est une aide formidable “- formidable pour plumer le PS et EELV.

Dieu nous préserve !

© CC BY 2.0

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *