15 avril 2024

Que faire contre Le Pen et sa clique ?

          Les derniers sondages sont malheureusement très clairs. Sauf grand chamboulement, aux prochaines élections européennes le RN atteindrait les 31%, Renaissance15%, le PS 11% et les écologistes 8,5%. Le RN consolide ses positions et, mieux, progresse sur les électorats de Renaissance, de la gauche et des écologistes. De quoi s’inquiéter sérieusement !

Première constatation : le rejet de Macron, comme Président et comme porteur d’une ligne politique zigzagante. Même ses meilleures propositions comme la fin de vie”, la constitutionnalisation de l’IVG, la formation professionnelle et l’apprentissage, la chute du chômage ne mordent pas sur le plan électoral. Le RN n’a guère de propositions concrètes mais Bardella fait jeune, et ils votent maintenant pour lui. Ce qui est nouveau, c’est que même les anciens se mettent à le soutenir : oubli de la guerre et du fascisme ?

Ce qui était la majorité n’existe plus guère : le parti Renaissance n’existe pas ni nationalement ni localement et la pauvre Valérie Hayer a bien du mal à se faire connaître.  La gauche au sens large a perdu la main tout comme les écologistes. La seule bonne nouvelle est la chute vertigineuse de LFI qui passe de 22% (score de Mélenchon aux présidentielles) à 7%, résultat de toutes les polémiques, attaques personnelles et affaires privées qui sont le commun de l’action de LFI.

Reste que le RN va augmenter de façon sensible son nombre de députés européens, qu’il utilise pour financer le parti et surtout pour ne rien faire. Il faudra en étudier les conséquences au niveau du Parlement européen, ce qui dépendra aussi des résultats des élections dans les autres pays. Mais on peut craindre que l’extrême-droite y progresse aussi.

   Nous devons mener une campagne dure contre le RN, dénoncer sans relâche leurs turpitudes, leur soutien à la Russie et leur volonté de quitter l’Union européenne. Nous-même devons faire des propositions pour renforcer l’Union: supprimer la règle de l’unanimité, lancer un grand emprunt pour financer la politique de transition écologique et le lancement d’une industrie de l’armement, créer un poste de commissaire à la défense.

© CC by SA 4.0 kremlin.ru

.  

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *