15 juillet 2024

Voter « Nouveau Front Populaire » ou Macron ?

  Je suis résolument contre la France Insoumise, en particulier contre ce pantin ridicule qu’est Mélenchon, mais aussi contre tous ces députés hargneux, arrogants, violents et antisémites. Mais je suis aussi contre la politique sociale de Macron qui s’est coupé de la population.

Alors que faire ? Ce qui compte d’abord, c’est la circonscription dans laquelle on vote : pour moi la seconde d’Indre-et-Loire. Je ne sais pas encore qui seront les candidats, mais Daniel Labaronne, le député Renaissance sortant, a été un très bon député : très présent dans la circo, actif à l’Assemblée nationale, ouvert au dialogue. Je pense que sauf cas non prévu je voterai pour lui, même si je préfère les idées de la gauche.

En effet il n’y a guère d’autre solution pour combattre et battre le RN. Renaissance ne pourra faire une majorité absolue ni relative car elle n’a pas d’alliés. Pour le moment d’ailleurs le RN suit la ligne Meloni : amour et baisers avec l’Union Européenne, mesures économiques renvoyées à 2026, aide et soutien à l’Ukraine. Mais je me méfie de ces gens d’extrême-droite : ils jouent les modérés et modestes jusqu’au jour où, ayant éliminé toute opposition, ils nous mettront tous au Stade de France. Nous avons de nombreux exemples historiques à disposition.

Mélenchon en est un bon exemple : il joue les moutons et ne se déclare pas pour la responsabilité de Premier ministre. Tout le monde voit bien qu’il est complètement disqualifié pour ce job. Ajoutons que le Premier ministre est le choix du Président de la République même s’il doit respecter le résultat de l’élection à l’Assemblée. Mais le Merluchon a aussi repris une proposition dangereuse d’Olivier Faure suggérant que le Premier ministre soit nommé par le groupe parlementaire le plus important. On ne sait pas s’il y aura un seul groupe avec tous les partis composant le NFP, ou si chacun gardera son propre groupe, ce qui me paraît le plus probable. Dans ce cas, le groupe le plus important de la NFP, au moins par en juger la répartition des candidatures, serait LFI.

 Méfiance, donc !

©  CC BT-SA 4.0

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *