15 juillet 2024

To be or not to be…nupes

 Olivier Faure, premier secrétaire du PS, a finalement décidé de rester dans la Nupes et de coexister avec LFI. Comme d’habitude au PS on a tergiversé en faisant plusieurs allers et retours entre les deux positions (sortir ou rester). Pour évacuer le problème, Faure a finalement décidé de reporter (supprimer ?) le Conseil national.  “Il n’y a pas de problème qu’un manque de courage ne résolve” a dit quelqu’un.

Je vois le PS s’acheminer avec certitude vers sa fin. Je ne m’en réjouis pas. Ce parti a été la colonne vertébrale de la gauche et du socialisme pendant plus de 100 ans, et si je l’ai quitté en 2016 c’est parce que “les frondeurs”, hostiles à François Hollande, avaient réussi à le diviser durablement. Le choix de leur candidat à la présidentielle (Benoit Hamon) était une erreur manifeste, ou pire montrait une volonté de ne pas gagner. Mais pour autant j’ai toujours espéré que nous pourrions retrouver une ligne européenne, social-démocrate et écologiste, englobant la gauche et le centre.

Double déception :

  • Macron en qui tous nos espoirs reposaient a glissé progressivement vers la droite et s’entoure de LR non repentis
  • le PS lui s’acoquine avec “la foudre et le tonnerre” (Mélenchon) rendu fou par son score de 20% à la présidentielle. Sa formation pleine de gens arrogants et stupides ne cesse de fouler aux pieds les valeurs du socialisme démocratique, d’insulter tout et chacun et défendre les violences de toute sorte, l’antisémitisme, de promouvoir le culte du chef suprême et de sa petite cour (de “fiotes de merde” comme l’a dit si élégamment Chikirou, l’amie de Mélenchon).

Voici qu’avec la question du soutien au Hamas l’occasion d’une sortie digne se présentait. Il n’en est rien et le PS continuera à être le chien courant derrière LFI. Il s’en suivra une scission dans les mois à venir.

Mais aussi, grâce à elle, un espoir de refonder un socialisme européen à la française.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *