19 janvier 2022

Welcome back, Christiane !

  La nouvelle du jour : Christiane Taubira « envisage » de se présenter à la prochaine élection présidentielle (française). Evidemment, cela ne manquerait pas de gueule d’avoir une Présidente élue au suffrage universel direct qui soit femme et noire.

D’autant qu’elle a des qualités : elle est claire et décidée, parfois même un peu “bulldozer”, elle a une grande culture, une expérience de terrain qu’elle a montrée entre autres lors de la discussion de la loi sur le mariage entre personnes de même sexe.

Mais en même temps elle a de grands défauts, en particulier celui de trahir régulièrement son camp, comme elle l’a montré lors des élections européennes de 1994 en battant (et abattant) Michel Rocard, puis aux élections présidentielles de 2002 en faisant battre Lionel Jospin quoiqu’elle n’ait fait que  2%. Plus tard, elle s’engage avec les frondeurs du PS pour démolir “ la vieille maison”, et soutient Benoit Hamon à la présidentielle de 2017.

Elle a peu de chances de réussir, d’abord parce qu’elle n’a pas de programme et qu’on n’a pas très bien compris comment elle s’y prendrait pour “ne pas être un candidat de plus”,.

Pour le moment, elle ne fait que rajouter un candidat/e de plus aux cinq ou six déjà en piste.

Participerait-elle à la “ Primaire populaire” prévue le 15 et 16 janvier, mais boudée de presque tous les candidats potentiels, sauf depuis quelques jours Anne Hidalgo ? Est-ce que cela veut dire que les candidats putatifs actuels se rangeront gentiment derrière sa bannière et si oui comment, sur quel programme ?

Enfin elle ne donne pas vraiment l’impression de vouloir y aller : elle a disparu de la scène politique depuis cinq ans, retirée entre sa belle Guyane et ses anthologies de poésie. La date de la présidentielle est connue depuis longtemps : commencer à s’y intéresser cinq mois avant ce n’est pas très sérieux. Même aujourd’hui, elle ne semble pas décidée.  Il en faut plus pour gagner une élection présidentielle ! 

© Claude Truong-Ngoc/Wikimedia Commons

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →