30 novembre 2022

Et si Mélanchon, « le rentier lumineux », nous montrait la voie ?

          Nous en sommes à la 4ème motion de censure depuis le début de la session parlementaire. A chaque fois, le nombre de voix recueilli par la motion de censure diminue, et s’éloigne donc la possibilité de la chute du gouvernement. C’est pourtant bien l’objectif de LFI et de son leader maximo. Alors pour espérer dans cette voie, LFI se réjouit d’avoir le soutien du Rassemblement National. Après tout, on n’est pas comptable des voix des autres, même si le rapprochement de l’extrême-droite et de l’extrême-gauche gène un peu. Non pas LFI qui partage avec le RN des positions sur l’autoritarisme et le rejet de la démocratie, le nationalisme trompeteur, le soutien à Poutine et à XI Jinping, à Bachar el Assad….

C’est plutôt au sein de la NUPES, en particulier des socialistes et des écologistes qu’il y a du vent dans les branches, même si Olivier Faure, qui prépare son Congrès, a voté la motion LFI.

 Le moment est venu de rapprocher les sensibilités social-démocrates qu’elles soient au PS, chez les Verts et à Renaissance. Celle-ci s’oriente malheureusement de plus en plus vers la droite, et prépare l’éviction, dans une démarche que Staline lui-même aurait admiré,  de Territoire de Progrès, sensibilité socialiste et progressiste.

 C’est d’autant plus urgent que ces palinodies à l’Assemblée nationale dévaluent la démocratie et le débat parlementaire, nourrissant ainsi l’antiparlementarisme.

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *