30 novembre 2022

Il s’appelait Michel Rocard

Aujourd’hui l’Association des Amis de Michel Rocard organisait au Sénat un colloque intitulé « Michel Rocard et l’écologie”. L’Amicale des anciens sénateurs avait eu la bonne idée de tenir son assemblée générale le même jour, ce qui a permis à plusieurs d’entre nous de participer aux deux événements (qui n’a pas été membre du PSU ?).

La salle Médicis avait des allures de salon de la princesse de Guermantes, lors de “la matinée” de la scène finale de la Recherche, lorsque le Narrateur, après une longue absence, revient “dans le monde” et retrouve tous ses personnages. Sauf qu’ils ont 40 ou 50 ans de plus…Je n’en dis pas plus sur la difficulté de reconnaître tel ou telle, et je me compte dans la troupe.

Je ne fais pas le compte rendu des interventions, toutes de personnes ayant travaillé avec Michel Rocard et bien sûr assez hagiographiques même s’il n’est pas nécessaire de souligner son engagement pour les questions d’environnement au sens large. Rappelons qu’il avait été, à la fin de sa vie, Ambassadeur des pôles mais, lui, un ambassadeur actif (sic !).

Beaucoup ont souligné l’intérêt qu’il avait toujours manifesté pour les mouvements écologistes et les liens qu’il avait tissés avec leurs responsables (Assises de la transformation sociale).

Cinquante ans après il nous manque encore.

© CC BY 3.0

Richard Yung

Richard Yung, Sénateur des Français de l'étranger de 2004 à 2021, partage ici ses réactions à l'actualité.

Voir tous les articles de Richard Yung →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *